La lampe Cloud a été réalisée en superposant cinq plaques minces en acrylique, découpées en suivant un profil amiboïde. Les ouvertures se trouvant dans les plaques créent un vide où est logée la source lumineuse. La forme des plaques, leur stratification et la discontinuité de la matière évoquent un nuage avec sa transparence, sa matière inconsistante et sa forme instable, à la recherche d’un nouveau modèle de matérialité “fluide” qui évolue entre le réel et le virtuel, comme les architectures d'Ito.

Suspension

Cloud